Quel IP pour l’extérieur ?

L’indice de Protection IP désigne le degré de protection d’un luminaire contre les intrusions d’eau et les projections de poussière. Variant en fonction des modèles, cet indice doit logiquement être plus élevé pour les luminaires extérieurs qu’intérieurs : si le minimum est de 24 pour les luminaires placés sous les portes d’entrée et les auvents, l’indice idéal pour un luminaire installé à l’extérieur sans abri est de 65 (et plus). N’oubliez donc pas de consulter l’indice IP de chaque gamme avant de choisir vos luminaires !

Qu’est-ce que l’indice de protection IP ?

L’indice de protection IP (I.P pour Ingress Protection) traduit le degré de protection et d’étanchéité d’un équipement électrique. Défini par la norme européenne, il se compose de deux chiffres : le premier correspond à la protection effective contre les corps solides (et contre les chocs), le second à la protection effective contre les corps liquides (poussière, eau, embruns marins, humidité…). Ainsi, plus l’indice d’un luminaire est élevé, plus il est étanche et capable de résister dans le temps aux attaques extérieures.

Quel IP choisir pour vos luminaires d’extérieur ?

Selon leur emplacement, les luminaires situés à l’extérieur peuvent respecter des IP différents. Voici nos recommandations pour permettre à vos installations d’obtenir une protection optimale : 

- L’IP idéal pour les luminaires extérieurs entièrement exposés

Les luminaires totalement soumis aux projections d’eau et de poussière (soit les installations ne bénéficiant d’aucun abri) peuvent être rapidement détériorés (corrosion, oxydation). Pour obtenir un matériel parfaitement résistant, choisissez un luminaire avec un indice de protection IP de 65 minium – d’autant plus si votre extérieur est situé en bord de mer. Cet indice vous garantit un degré optimal de protection et une longue durée de vie quel que soit le modèle (applique, lampadaire, borne, lampe à poser, spot…). 

- L’IP à respecter pour les luminaires situés sous les portes d’entrée et les auvents

Légèrement abrités, les luminaires installés sous les portes d’entrée de votre maison ou sous un auvent de garage (comme les spots à LED, très tendance) ne nécessitent pas la même protection qu’un dispositif entièrement exposé : un indice de 23 peut amplement faire l’affaire pour les protéger efficacement contre les intrusions d’eau. Rien ne vous empêche, toutefois, de vous équiper avec un équipement électrique à indice plus élevé si vous habitez dans un environnement particulièrement humide. 

- L’IP à respecter pour les luminaires installés sur les façades et sous les toits

Vous souhaitez installer des appliques lumineuses pour éclairer vos façades ou mettre en valeur la charpente de l’édifice ? Excellente idée, mais pensez à vous équiper de dispositifs lumineux présentant un IP de 44 minimum pour éviter les mauvaises surprises ! Vous obtiendrez ainsi des éclairages parfaitement étanches. 

- L’IP à respecter pour les encastrés au sol situés sous auvent

Les spots lumineux encastrés au sol sous un auvent n’échappent pas à la règle ! Pour une protection optimale, installez des luminaires avec un indice IP de 65 minimum. Cet indice garantira une résistance accrue aux jets d’eau directs et un fonctionnement normal durant de nombreuses années.

Quel est l’indice de protection minimum obligatoire pour les luminaires d’extérieur ?

La norme NFC 15-100 impose un indice de protection minimum de 24 pour tous types de luminaires d’extérieur (entièrement exposés comme partiellement abrités). Les indices indiquaient plus haut ne sont pas obligatoires mais fortement recommandés par les professionnels du secteur pour obtenir un équipement électrique véritablement résistant face aux attaques extérieures. En règle générale, nous vous conseillons de ne jamais installer un luminaire extérieur présentant un indice inférieur à 44 et, dans l’idéal, d’opter à chaque fois pour un indice IP de 65.